10 avril 2007

Hostile mais somptueux

... qui ça? mon guide? naaa ! Le volcan ! Ce week-end, ascension du plus haut volcan du pays, le Mount Ruapehu, dans le Tongariro National Park, au centre de l'île du Nord, avec mon ami suédo-anglo-néo-zélandais Magnus. Départ dimanche midi pour quelques quatre heures de route, avec comme objectif : arriver à la hut avant la nuit, et avant que le brouillard nous empêche de voir à un mètre. Mission accomplie! Une fois la voiture garée, il nous faut une petite heure et demie de montée harassante dans la caillasse et les graviers pour atteindre la hut et avoir droit à une lumière sublime au coucher du soleil. Reste à savoir si le temps nous permettra de voir quelque chose le lendemain.
Lundi matin, réveil forcé à 7h par une petite tête blonde venue soutenir son papa qui retape la hut (très confortable cela dit), et, surprise ! Grand beau temps! Vue imprenable sur le parc national et plus, on distingue même le volcan Taranaki, sur la côte ouest, à 150 km de là. Le lac Taupo, derrière les volcans Ngauruhoe et Tongariro, est recouvert de brume, les nuages sont encore assoupis au fond des vallées, et nous laissent donc le champ libre pour l'ascension, à condition de démarrer sans traîner. Magnus n'est pas un fervent partisan des chemins balisés et des sentiers battus, et laisse donc place à l'aventure ! grimpette sur les rochers (c'est encore ce qu'il y a de plus facile), marche le long des pentes glissantes recouvertes de scories et de caillasse, sur la neige... et encore, la montée c'est facile... Arrivée au sommet deux heures et demi plus tard dans un décor incroyable : crater lake fumant, glacier, sommet recouvert de neige, plateau aux apparences lunaires, crêtes rocheuses majestueuses, et surplomb des envrions, derrière les nuages qui ont fini par nous rattraper. La dernière éruption majeure du volcan date de 1996 (formation du crater lake), et une coulée de boue (lahar) est encore survenue pas plus tard que mars dernier!
Descente périlleuse, dans un décor lunaire plutôt apocalyptique, où on peut quand même croiser des ours polaires (héhé!).
Au final, après huit bonnes heures de marche bien sportive, jambes cassées, mais la tête dans les nuages!
Prochaine étape, on ne monte pas cette fois, on descend, plongée sous-marine !

Posté par anaisbeddoknz à 12:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]


Commentaires sur Hostile mais somptueux

    Dans volcan, y'a vol et y'a can!ah ah!
    Alors dans la nature à fond, pour les bronches, right?
    Si en plongée sous-marine, tu vois la hut, une petite tête blonde, des ours polaires, tu fais gaffe, t'te méfies, il se peut que tu sois sur un vol-can! Rataboum, tout pète, coulée de boue et toue, cratère et toue... mais si sur le vol-can, tu vois, des poissons-chats, des merlues ebahus, des coraux rouges (un un mot des corouges), t'te mefies... right? Big Bisous

    Posté par rabouin des bois, 12 avril 2007 à 08:03 | | Répondre
Nouveau commentaire